On a papoté redatage avec Karell

— by

Karell, est conseillère H2O at Home depuis Novembre 2019. Et oui, vous comptez bien, elle a bien démarré son activité, il y a deux ans et demi, juste avant la période de confinement. Mais comment a t-elle fait pour performer dans son activité ? Les réponses se trouvent dans cet article 👉

Comment es-tu tombé dans la marmite H2O at Home ?

Je suis tout simplement tombé amoureuse des chiffonnettes dans un premier temps que j’avais depuis plusieurs années chez moi. Puis, j’ai découvert la crème d’argile (je l’avoue, je pensais qu’H2O at Home se limitait à ses seuls produits à l’époque). Et enfin, l’Oxypur, le Nétepur… puis toute la gamme !

Je suis femme de militaire, donc pas évident de trouver un travail avec des horaires adaptés avec mes deux enfants. Et un jour, je me suis dit que j’avais envie de tenter l’aventure en tant que conseillère car je voulais vraiment rejoindre une entreprise qui colle à mes valeurs. Le hasard fait bien les choses, une amie organisait un atelier et je me suis lancé ! C’est ainsi que j’ai fait connaissance de ma marraine Mona Le Moigne dont l’histoire me parlait également.

Pour la petite histoire, il y a 20 ans, j’avais déjà tenté l’aventure de la VDI en vendant des sacs à main et j’avais adoré ! Mais avec le travail de mon mari et les nobreux déplacements, cela était devenu trop compliqué à gérer…

Comment as-tu réussi à t’adapter à ce contexte insolite ?

Etant novice, j’ai eu la bonne idée d’aller demander de l’aide à nos amis belges qui ont débuté les ateliers virtuels rapidement. C’est ainsi, que j’ai fais la connaissance de la pétillante Sofia Trombello. Quelle belle source d’inspiration, elle a été ! Elle n’hésite pas lors des ateliers virtuels à se mettre en scène, se déguiser, mais aussi adapter ses ateliers en fonction des saisons. Bref, elle a été une véritable source d’inspiration pour moi ❤️

L’atelier virtuel prend beaucoup de temps à préparer, plus qu’en présentiel, avec la gestion des réseaux sociaux notamment, mais c’est ce qui nous permet d’intéresser le plus grand nombre et de donner envie de participer à un atelier.

Tu as réussi à vite parrainer, c’est quoi ton petit secret ?

J’ai parrainé au bout de 2 mois ! Ma première filleule est comme moi, une femme de militaire qui cherchait un job dans lequel s’épanouir. Avec les ateliers virtuels, j’ai beaucoup de filleuls qui vivent aux quatre coins de la France (Alsace, Bretagne, Gironde, Pays Basque…). J’ai aujourd’hui 20 personnes dans mon équipe. J’organise mes mensuelles en visio et ça fonctionne très bien ! Ce n’est pas compliqué pour moi de gérer mon équipe à distance, bien au contraire !

Je n’utilise que depuis peu, le jeu du ticket, j’avais peur de me lancer, je voulais absolument maitriser parfaitement mes ateliers avant, mais en fait, c’est très simple ! Je compte bien l’utiliser davantage pour continuer à parrainer. Selon moi, c’est un bel outil de parrainage qui permet d’expliquer aux gens que notre métier n’est pas inaccessible.

Comment arrives-tu à redater en atelier ?

Ma petite astuce, c’est de m’isoler un peu du groupe lors de la prise de commande, ce qui facilite individuellement le dialogue. Je fais un point sur la commande, avec chaque cliente avant le paiement et j’en profite pour poser des questions du type : est-ce que l’atelier t’a plu ? Est-ce que tu aimerais avoir des cadeaux toi aussi ? Je peux venir chez toi faire un atelier si tu veux ?

Ensuite, j’annonce rapidement le montant total de l’atelier afin de faire connaitre le montant des produits gagner par l’hôtesse, pour donner envie aux autres de redater.

J’annonce aussi les reprises d’atelier et si personne ne s’est proposé je propose à mon hôtesse de fixer une nouvelle date dans 6 mois pour se faire un réassort, comme par exemple se procurer à nouveau notre liquide vaisselle, anticalcaire… les produits dont on ne se passe plus au quotidien.

D’ailleurs, j’ai déjà assisté à des ateliers d’autres marques de vente à domicile et comparativement nos hôtesses sont très gagnantes !

Mon autre conseil pour dater des ateliers : établir un suivi client à l’année. Pour moi, c’est primordial ! Je souhaite les anniversaires de mes clients via Facebook, je like les stories, je mets des commentaires, je leur souhaite de bonnes vacances…

Et quand il y a des naissances par exemple, je n’hésite pas à offrir des cadeaux de naissance comme nos pouponnettes, qui font toujours leur petit effet.

Ce sont des attentions qui comptent et qui font plaisir 😉

Est-ce que tu utilises le « Cap ou pas Cap » en prépa hôtesse ?

Oui, bien sûr ! Il faut savoir que je dis toujours à mon hôtesse d’inviter un maximum de monde et je n’hésite pas à lui proposer mon aide pour dresser sa liste d’invités si je vois qu’elle bloque. On arrive toujours à trouver des gens auxquels on ne pense pas d’emblée et qui pourraient être intéressés par l’atelier comme : des tantes, des cousins, des parents d’amis de nos enfants, des collègues…

J’ai environ 10 à 15 personnes par atelier, avec environ 800 à 1000€ par atelier, ce qui représente généralement une belle somme au final pour mon hôtesse.

Pour le Cap ou pas Cap, je détermine 8 défis avec mon hôtesse et si elle a coché un minimum de 4 cases, je lui offre un produit en plus !

Quelques exemples de défis :

  • Une commande de plus de 130€ 
  • 200€ de commande avant l’atelier
  • une hôtesse qui fait une démo en atelier
  • deux reprises minimum
  • une reprise en semaine
  • aller en découverte métier…

Un bon challenge pour nos hôtesses !

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

D’atteindre les objectifs que je me suis fixés qui sont : continuer à agrandir mon équipe et voir mes conseillères évoluer sur le plan professionnel et personnel, car ce métier apporte beaucoup de confiance en soi.

Je vais continuer le jeu du ticket en atelier et montrer à mon équipe, que ce n’est pas compliqué de parrainer.

Une dernière petite astuce pour la route : allez vers les gens et les liens se créeront naturellement. On n’a rien à perdre à aller en atelier, et quand bien même, l’échec fait avancer 😘

Le mémo astuces de Karell :

  • Ne pas hésiter à demander aux conseils auprès d’autres conseillère(er)s qui nous inspirent notamment sur les réseaux sociaux
  • Le jeu du ticket est un formidable outil de parrainage
  • Ne pas hésiter à redater dans les 6 mois avec votre hôtesse pour un réassort
  • Établir un suivi client sur l’année
  • Challenger son hôtesse au « Cap ou pas Cap »

C’est à vous !

Newsletter

Our latest updates in your e-mail.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.