On a discuté atelier virtuel avec Vahina

— by

Vahina est conseillère H2O at Home depuis avril 2021 et elle est coach certifiée depuis janvier 2022 !

Elle vit sur l’île de beauté (en Corse) depuis 6 ans maintenant et son petit truc à elle c’est : l’atelier virtuel ! Cette ancienne prothésiste ongulaire, a décidé de rejoindre l’aventure H2O at Home après la période du Covid et elle nous parle de cette belle ascension.

Sa valeur Respire ? L’enthousiasme, car selon elle c’est très communicatif, surtout en atelier 😉

Comment t’es-tu lancée dans l’aventure H2O at Home ?

Par hasard ! Une amie m’a invitée à un atelier virtuel et de fil en aiguille, j’ai été séduite par les produits et j’ai redaté un atelier virtuel avec 20 personnes ! Et, après réflexion, je me suis dit pourquoi pas moi ?

Je me suis tellement épanouie dans cette nouvelle activité que j’ai réussi à parrainer 3 personnes au mois de juillet. En effet, j’ai vite compris, que la pérennité de l’activité passait par le parrainage et comme je recherchais une activité fixe et une régularité dans mon travail, j’ai persévéré et j’ai parrainé 8 personnes entre juillet et décembre 2021 !

Alors là, il faut que tu me dévoiles ta technique pour parrainer !

Je n’ai pas de technique particulière, mais par exemple, je réalise systématiquement le jeu du ticket* en atelier. Je bosse aussi beaucoup sur mes prépas hôtesse et je conseille à mes hôtesses de faire une liste de toutes les personnes qu’elles connaissent, ce qui peut toujours être utile si elles souhaitent se lancer 😉

On me dit souvent : « J’ai vu que tu avais un confort de travailler de la maison avec le virtuel et ça me donne envie de me lancer à mon tour« . Et, je leur réponds : « alors, foncez ! »

*De nouveaux jeux ont d’ailleurs été mis en place et sont à découvrir dans le guide métier

As-tu déjà expérimenté l’atelier présentiel ?

Oui ! Et, je dois bien avouer que j’étais beaucoup moins à l’aise qu’en virtuel. Il faut savoir que je n’ai jamais pu réaliser d’écolage, car ma marraine vit sur le continent et elle est donc trop éloigné de moi géographiquement.

Cet atelier a eu lieu à côté de chez moi, et j’ai réussi à atteindre les 700€ quand même. C’était une grosse difficulté personnellement, car je n’étais pas aussi à l’aise que chez moi dans mon petit cocon devant mon ordinateur avec mes fiches à portée de main.

Comment travailles-tu en virtuel ?

Je travaille beaucoup avec l’application WhatsApp, qui permet facilement de faire des groupes et de communiquer. Je communique aussi toujours sur le Click & Party, et leur envoie des petits messages du type « pensez à vous inscrire ». Ce qui me permet de voir s’il y a eu des précommandes.

Au niveau du rythme de mes ateliers, j’en ai un chaque vendredi soir. Le samedi entre 13h et 14h est un créneau qui fonctionne très bien également, car c’est souvent plus confort pour les clients. Et, j’en ai régulièrement aussi le dimanche après-midi et le lundi soir.

Au début, j’ai commencé par 6 à 8 ateliers par mois et depuis que je suis passée coach, je suis plutôt autour des 4 à 5 ateliers par mois.

Et, tes filleules, elles sont plutôt atelier virtuel ou présentiel ?

Magnificent summer view of wooden pier on Santa Giulia beach. Romantic morning scene of Corsica island, France, Europe. Splendit Mediterranean seascape. Beauty of nature concept background..

Mes filleules font aussi beaucoup d’ateliers virtuels et certaines se sont lancées aussi en présentiel. Je suis très fière de mon équipe, qui est composée aujourd’hui de 11 personnes réparties à travers la France. La distance fait que nous ne nous voyons jamais physiquement, mais, j’ai eu la chance de rencontrer ma première filleule, Thao lors du voyage aux Pouilles et c’était vraiment super de pouvoir échanger en vrai de vrai ! Avec le reste de l’équipe, nous espérons vivement nous voir aux Estivales 🙂 C’est vrai qu’avec la distance et le coût des déplacements vers le continent, je n’ai pas souvent l’occasion de venir.

On me pose souvent la question de l’éloignement géographique et je réponds toujours que j’ai la chance d’avoir le soutien de ma famille et de mes amis qui me soutiennent depuis le début. Ils sont tous en région parisienne, mais mon activité m’a justement permis de garder le lien avec eux.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Mon objectif numéro 1, c’est d’aller à la rencontre de mes voisins pour leur parler de mon activité et de nos produits. J’ai repéré qu’une de mes voisines à ses vitres vraiment sales et ça me démange de lui démontrer l’efficacité de nos produits 😉

Il est assez difficile d’aborder les personnes, mais cela me permettrait de m’implanter en Corse et de faire plus d’ateliers présentiels. Il faut savoir qu’ici peu de personnes connaissent la marque et nos produits, donc tout est à faire !

J’aurais grandement aimé organiser un forum, mais je suis un peu seule sur mon île…

Est-ce que tu as un conseil pour les personnes qui souhaiteraient se lancer en virtuel ?

L’atelier virtuel, c’est vraiment génial, car tu peux avoir plus de monde vivant aux quatre coins de la France et même en Belgique ! On a tous des amis, de la famille, des collègues, voisins, ou bien encore des amis d’amis qui habitent loin et que l’on peut convier à un atelier.

Je trouve que le confort de la maison est un gros point positif, avec le fait de ne pas devoir prendre la voiture, ni d’avoir de sacs à porter…

Pour ma part, je réalise mes ateliers dans ma cuisine, avec mon évier en arrière-fond, qui me permet d’avoir accès à l’eau si besoin pour mes démonstrations produits. Je peux aussi déplacer mon PC pour faire une démo sur mon canapé avec le gant multi-usages.

Certaines clientes peuvent se sentir frustrées de ne pas avoir pu toucher le produit, donc mon conseil est de zoomer et de montrer le produit le plus rapproché possible afin qu’elles puissent se donner une idée du produit et surtout de la matière. En matière d’atelier virtuel, deux écoles, celles préfèrent rester chez elles seules avec leur petit confort et apprécient le fait de ne pas avoir besoin de se préparer. Et, celles qui se réunissent entre copines ou en famille autour d’un apéro ou d’un goûter.

Par expérience, je sais que celles qui ont les produits chez elles, les montrent et font tourner les produits en atelier, ce qui aide beaucoup les clients à se projeter. Certains clients très emballés présentent parfois les produits à ma place, et ces personnes-là, je n’hésite pas à leur présenter l’activité, si je décèle une vocation 😉

Pour conclure, j’ai envie de vous dire que si vous n’osez pas sauter le pas de l’atelier virtuel, foncez ! Vous aurez tout à y gagner 🙂

Newsletter

Our latest updates in your e-mail.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.